LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.                                                          Index du Forum

LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.
Ce forum est réservé aux anciennes pensionnaires des "Bon Pasteur", et à leur sympatisants.

       FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 26284, 285, 286  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
cyrielle


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 804
Localisation: paris 15
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 16:55    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi je n'avais pas meritée d'être séparée de ma soeur , et pourquoi , nous avoir conduit chez le juge des enfants,
on avait dû lui donner ce conseil à ma mére, moi j'avais un uniforme cela m'a jamais pesée ,
c'était tellement injuste de se  touver au bon pasteur , j'ai souffert de cette injustice; de cet enfermement malgré mes nombreuses fuites,
 à partir de ce moment là , j'ai toujours été seule , je n'ai plus revue ma famille , ni ma soeur, j'ai eu beau avoir une rencontre avec  elle bien des annnées plus tard , nous étions devenues des étrangéres
quel gâchis
-----------------------------------
BP Orléans anjorrant 59/61, BP Sens fin 61/62
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 16:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valentine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 17:46    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Etrangers, étrangères !  Cyrielle tu as trouvé  le mot exact qui s'applique à ce que j'ai ressenti quand   une fois sortie  du BON PASTEUR j'ai revu certains membres de ma famille. Le lien était coupé. Quand on m'a enfermée au BON PASTEUR, c'était pour me mettre à l'abri soi-disant des tentations de ce monde . Ah oui ! mais ça impliquait aussi coupure avec les quelques membres de famille qui me restaient ; le résultat était là ; et c'était pratiquement irréparable, en tout cas en ce qui me concerne, ce fut le cas. Le parloir (1 fois l'an avec un parent) derrière des grilles faisait son office de destruction.
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 347
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 18:04    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Vous avez répondu à ma question avant qu'elle ne soit posée. Je voulais savoir comment s'était passé votre relation avec les vôtres à votre sortie du BON PASTEUR. J'ai la réponse, quel gâchis !
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
cyrielle


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 804
Localisation: paris 15
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 18:06    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi je me suis engoufrée dans le mariage a 21 ans, à peine sortie de tout cela  pensant que je serais enfin quelqu'un ,
je rentrais dans une autre galére, personne pour me dire
(va apprend un métier )

ma soeur est moi on s'est retouvée  nous avions 40 et 44 ans , on veut toujours revoir les siens.

à la gare st lazare , on a été déjeuner dans un beau restaurant ,
 elle m'avait invité , nous avions aussi des demies soeurs , jamais vu?
elle avait été à charenton le pont , avait eu ses souffrances à elle , fait un mariage interéssant , nous avions plus rien à se dire , aprés avoir raconté nos souvenirs et quels souvenirs , c'était terrible elle et moi on aurait bien voulu se rencontrer encore , mais tout était cassée.
 c'est cet enferment qui as  fait cela , c'est pourquoi je ne peux pas les considérer ces bonnes soeurs du Bon pasteur
-----------------------------------
BP Orléans anjorrant 59/61, BP Sens fin 61/62
Revenir en haut
Valentine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 18:50    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Les personnes de ma famille que j'ai vues à ma sortie du Bon pasteur étaient 2 tantes soeurs de mon père - l'une enseignante BCBG, l'autre ancienne carmélite reconvertie en bonne de curé. Toutes deux m'ont regardée comme si elles voyaient une pestiférée ; il faut dire qu'elles ne connaissaient pas les vraies raisons pour lesquelles j'avais été enfermée au BON PASTEUR, mon père ne leur avait rien dit, elles avaient donc imaginé que puisque j'étais au Bon Pasteur c'est que je m'étais mal conduite ; et voilà, j'étais" rhabillée" dans ma propre famille ! En plus quelques années après j'ai fait un enfant "toute seule" alors là, c'était trop pour elles, je jettais l'opprobre sur la famille ! pensez-donc, des gens qui n'avaient sûrement rien à se reprocher de mal EUX, leur faire ça ! quelle honte ! Et je suis restée avec ma solitude affective. J'avais très froid au coeur.
Revenir en haut
Arlette


Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2009
Messages: 280
Localisation: ALSACE
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 20:34    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Eh ben ! Mon cas est pareil.
En sortant du BON PASTEUR, en 65, j'ai eu ma fille en 66 et j'ai écris à la supérieure du BON PASTEUR dont j'ai encore la réponse qu'à peine sortie, j'ai pêché ! Et j'ai eu droit à toute une leçon de morale sur la foi.
J'habitais à Besançon où j'ai quitté ma place de femme de ménage. On est vite la proie des hommes quand on est paumée.
J'ai eu la chance de rencontrer une infirmière qui devint mon amie et fut la marraine de ma fille. D'ailleurs nous sommes toujours amies 43 ans après. Sa famille était une grande famille d'industriels et son papa était procureur de la République. Cette amitié fut la chance de ma vie.
Bonsoir mes amies des différents BON PASTEUR !

Arlette.

-----------------------------------
Maison de redressement Sainte-Odile, Bavilliers (90) 60/65
Revenir en haut
Valentine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Sep 2009 - 20:59    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Au hasard de mes recherche sur le Net,(redressement Bon Pasteur) j'ai trouvé ceci : Il s'agit du premier couplet d'une chanson pour un film que devait tourner Marcel Carné en 1945. Le sujet en était "l'enfermement des enfants" Ce film n'a jamais vu le jour.
~~
Dans les ménageries, il y a des animaux
Qui passent toute leur vie derrière les barreaux ;
Et nous, on est les frères de ces pauvres bestiaux
On n'est pas à plaindre, on est à blâmer.
On s'est laissé prendre. Qu'est-ce qu'on a fait ?
Enfant des courants d'airs, enfants des corridors,
Le monde nous a fichu dehors,
La vie nous a foutu en l'air.
Revenir en haut
cyrielle


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 804
Localisation: paris 15
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 17:32    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

vous avez raison on doit parler des BON PASTEUR , nous avons tellement de critiques , mais de la part de quelques personnes!!!!!!!!!!!!!!!
il  y en as peut être d'autres ,si elles découvrent ce forum , elles pourront nous dire leur véçu même si il est diffrend , bien sur dans les années 67/68 c'était déjà plus souple, nous sommes assez intelligente pour accepter les avis contraire
-----------------------------------
BP Orléans anjorrant 59/61, BP Sens fin 61/62
Revenir en haut
cyrielle


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 804
Localisation: paris 15
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 17:45    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

avez vous le souvenir des lieux de votre BON PASTEUR , moi par exemple quand je me suis penchée sur cette période , j'ai revu le dortoir , les lavabos , et ce grand escalier pour descendre au réfectoire , je n'ai pas de photos , mais si je savais dessiner , je retrancrirais tout sans me tromper, c'est fou de se rappeller de tous ses détails .
-----------------------------------
BP Orléans anjorrant 59/61, BP Sens fin 61/62
Revenir en haut
Brigitte Lécuyer
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 18:24    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi aussi je me rappelle de tout, 8 années enfermée, ça laisse des traces, en plus moi j'avais seulement 8 ans en rentrant, vous imaginez, ce qu'un enfant de 8 ans peut endurer dans un tel endroit de solitude.
Au début j'ai connu les dortoirs et les lits en fer, les draps rêches et la couverture marron. Ensuite nous avons déménagé, le carrelage est devenu parquet, et on avait des box, des placard particuliers, un couvre-lit supplémentaire, on n'avait moins froid.
Le froid, j'ai souffert d'engelures durant tous les hivers, c'était horrible, mes mains saignaient, on m'enduisait d'une crème grasse qui puait le poisson pourri et je devais dormir avec des moufles. Nous manquions surtout de vitamines, même si on avait droit à la cuiller d'huile de foie de morue. J'étais pesée et mesurée tous les 6 mois,  par je ne sais quel miracle, j'ai récupéré mon carnet de santé de l'époque. Tout y est soigneusement marqué. les médicaments que l'on me donnait, les vaccins.
les détails ils sont gravés dans nos mémoires, j'ai tellement voulu raconter ce que j'avais vécu que j'ai tout gardé en stock, pour les retranscrire après.
J'ai bien fait, maintenant je peux témoigner, au revoir mes amies, à bientot, Brigitte
Revenir en haut
Valentine
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 18:33    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Bonsoir les Belles,
Tout comme Cyrielle et Brigitte : il me suffit d'appuyer sur le bouton "on" et le film de mes années de BON PASTEUR sort de ma mémoire, impeccable, clair et net. Et si je devais retourner aujourd'hui dans les locaux (à condition qu'il n'y ait eu aucun changement), je naviguerais les yeux fermés tellement j'ai encore le plan dans la tête ; d'ailleurs je me suis "amusée" à le mettre sur papier. 
Revenir en haut
alouette 35
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 18:38    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant



Bonjour les copines,
Je me souviens aussi  de tous les endroits  : la classe, avec l'estrade avec les bonnes soeurs  sur leur perchoir , le réfectoire avec des tables octogonales avec un dessus qui ressemblait au marbre mais je ne sais pas le nom, d'où partaient la plupart des révoltes : petits pois germés, pain récupéré dans la poubelle et moisi, les reste des sandwichs des 24 h du Mans, foie cuit camme de la savate etc....la cuisine  juste pour laver la vaisselle en face le vestiaire où s'entassaint les guenilles qui nous servaient de manteaux;  l'escalier en bois ciré que j'ai dévalé sur les genoux  parce qu'une "copine" m'avait dans le "pif"  et qu'elle m'avait poussé en descendant du dortoir. Les tables où nous faisions les kilomètres de jour venise , elles ressemblaient aux tables de classe d' antan et sur la barre repose-pied, une feuille d'alu qui salissait sérieusement  les draps  en cours d'ouvrage !!!! la cour où nous tournions en rond comme des bêtes sauvages en cage, en chantant les chansons de Sheila : bang bang et les élucubrations d'Antoine dont on avait changé les paroles, la lingerie  où l'on nous donnait notre paquetage
quelques culottes avec l'élastique  à remettre (enlevé pour la lessive)  les serviettes hygièniques (les nénettes) en tissus juste de quoi se changer pour la journée, deux blouses, chaussettes tricotées,  jupe, pull, la chapelle dont un partie fut  transformée en salle de sport. On participait à des concours : poutres, barres asymétriques, sol .....bleus au bassin, chevilles pétées, poignets foulés .....  

Les jardins, les différentes sections la salle des fêtes où nous resprésentions des pièces de théâtre, des ballets, où toutes les sections étaient invitées environ 500 personnes, les douches au fond des jardins : 1 fois par semaine l'été, une fois par mois l'hiver, et interdiction de se laver les cheveux sauf une fois tous les 15 jours (l'été) inutile de dire qu'à la toilette du soir, on se lavait les pieds et le reste, un jour et le lendemain le haut : elles regardaient si l'eau avait beaucoup de savon : l'eau trop savonneuse : punition.

bises à toutes
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 347
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 18:47    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je me souviens du grand dortoir des petites, une quarantaine de gamines. Lorsque je suis passée chez les pré adolescentes quelques mois après mon entrée, nous avions nos lits dans ce même dortoir, devant les toilettes et nous avions des tables de nuit pour ranger nos petits trésors.
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Twopence


Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2009
Messages: 6
Localisation: Paris XIV
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 19:45    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

En ce qui concerne le lavage des cheveux, trop rare à mon goût, j'avais trouvé une solution. Ayant les cheveux longs et fermement refusé de me faire faire la coupe qui était de mise à l'époque (1961) au Bon Pasteur de Pau, c'est-à dire permanente sur cheveux courts (une horreur), j'ai demandé un jour à aller chez le coiffeur qui se trouvait à côté de l'établissement et était habitué à traiter les pensionnaires... mais j'ai dis au coiffeur que je voulais une coupe très courte, à la Jean Seberg. Au début il n'osait pas. La fille (une ancienne) qui m'accompagnait a eu peur de se faire engueuler mais l'idée l'a quand même amusée, rien que pour voir la réaction des bonnes soeurs, et le coiffeur s'est finalement exécuté. Au retour, toute la section était réunie dans une même salle pour je ne sais quelle activité, les soeurs madeleines et la Mère (une nonette de 27 ans). En voyant ma tête, la-dite "Mère" s'est esclaffée. C'était foutu pour m'engueuler mais elle m'a quand même gentiment dit que j'avais une tête de rat.... Je m'en foutais bien évidemment car pour moi le but de l'opération était de pouvoir me laver les cheveux  - tout du moins ce qu'il en restait - tous les soirs dans le bidet. J'étais ultra rapide et je me frictionnais pour sêcher un peu... mais la soeur auxiliaire n'a jamais été dupe. Elle savait ce que je faisais mais n'a jamais osé me dire quoi que ce soit. Bien sûr les demandes pour avoir la même coupe ont suivi et ne pouvaient pas être refusées. Encore une bataille de gagnée!
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 347
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2009 - 19:53    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

A cette époque j'avais les cheveux courts et je frisais, c'était plus simple. Nous les lavions sous la douche  et parfois pas facile pour les rincer. Il fallait écouter le lavage ou le rinçage de toute notre personne et l'eau n'était guère chaude.
Voici ma tête de l'époque.


-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:30    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 324, 25, 26284, 285, 286  >
Page 25 sur 286

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com