LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.                                                          Index du Forum

LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.
Ce forum est réservé aux anciennes pensionnaires des "Bon Pasteur", et à leur sympatisants.

       FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"
Aller à la page: <  1, 2, 3225, 226, 227284, 285, 286  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 341
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Sep 2013 - 21:20    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je suis d'accord pour témoigner mais je suis loin d'Angers.
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Sep 2013 - 21:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 775
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Sep 2013 - 21:25    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

merci a vous le collectif mais j'ai 65 ans et il y a longtemps que je me suis émancipée sinon je n'aurai pu vivre  ni élever seule mes 2 filles.
si le mot Bon Pasteur était tabou il y a quelques années, les gens de moins de 50 ans ne savent souvent pas de quoi il s'agit.
que gagnerions nous (ceci n'est que mon avis) a lever le poing?
je souhaite qu'un jour, toutes celles qui ont travaillé "gratuitement" soient reconnues dans leurs droits . mais pour cela il leur faut des preuves et ce n'est qu’individuellement qu'elles pourront les obtenir parce que si elles y vont en force les dossiers seront vidés! et elles ne pourront pas faire appel a la cour europeenne comme Marie souhaite le faire.
Perso je pense qu'il ne faut pas d'éléphant dans le magasin de porcelaine mais c'est à chacune de vous répondre.
Douzig a déjà fait et fait encore un travail formidable.
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 341
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 10:46    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Mejo, je crois que tu as raison, je n'avais pas pensé à cela. Comme quoi ensemble les idées divergent parfois pour le plus grand bien. Merci Mejo !
L'Anarchiste que je suis aime le poing levé mais effectivement pas dans ce cas.

Bientôt je retournerai à Orléans dans mon BP pour parler de nous.
Et, dans cette maison de retraite actuelle il y a des anciennes qui reviennent et une charmante pensionnaire qui nous aide. Merci à elle.

-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
marie


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2011
Messages: 2 177
Localisation: nantes

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 11:06    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

 c est vrai mejo nous ne gagnerons rien ,mais il faut peut etre saisir la chance de pouvoir parler en public de nos vies au bp ,il faut que ce soit mediatise pour que cela ne se reproduise pas ,certaines gardent une reserve sur les annees bp ,toute reaction est infiniment respectable et en allant temoigner , je penserai a vous toutes , pour nos consoeurs irlandaises ,cela n a pas ete facile mais tout le pays en parle et le premier ministre s est escuse a la tele ,    a vous toutes mon amitie la plus sincere
-----------------------------------
bp angers centre d observation les tilleuls 1965 bp orleans 1965 1967 les dames blanches nantes 1967 apres je me suis sauvee!!!!!
Revenir en haut
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 775
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 16:22    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

tu sais Marie, j'ai fait lire le livre (et en ai fait acheter un autre) par une amie .Elles et ses amies toutes de 80 ans et plus sont horrifiées parce qu'elles ont lu et ce que je leur ai raconté car elles connaissaient le bp mais ne savaient pas ce qui s'y passait..il y en a même une qui m'a dit qu'elle et sa belle mère envoyaient leurs nappes à repasser au bp  quand elle habitait a Orléans (son mari était militaire) car le travail était remarquablement fait.
mais lorsque je parle de çà à des gens de mon age (65 ans) , il y en a beaucoup qui ne connaissent pas.
pourtant au Pouliguen, le cinéma a passé le film the magdalena sisters quand il est sorti et bien tout le monde l'a vu comme un film mais non comme une réalité pourtant la majorité du bureau et des bénevoles font ou ont fait parti de l'enseignement. tu comprends le pourquoi de ma réponse.


et Douzig toi qui aimes lever le poing dis toi bien que j'ai souvent fait le coup de poing surtout au boulot mais avec l'experience, j'ai compris qu'avant de le lever, il fallait être sure de l'endroit ou il tombe pour faire mouche du premier coup en faisant attention au boomerang. Je ne te dis pas que je ne suis plus impulsive mais moins ........
en tout cas ce que tu fais est formidable 
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 18:27    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je viens de terminer le livre « Enfances volées » et je poursuis la lecture de « Filles de justice, du Bon Pasteur à l’éducation surveillée ». Quelle différence entre ces ouvrages !
Le premier, le vôtre chères amies, recueille les témoignages de ce que vous avez vécu. Il ne se veut pas livre d’historien, mais nous livre la détresse qui fut celle de beaucoup. Il y a sans aucun doute des pensionnaires qui n’ont pas eu à souffrir, et celles-là ne racontent évidemment rien. Nous sommes tous semblables, nous nous attachons à nos ressentis, et nous oublions ou n’avons pas vu ce que d’autres ont enduré. Ce livre est fait de chair, et il m’a terriblement ému.
Le second est un livre d’historiennes. Il présente des dates, des faits, ce qui est officiel, ce qui forme les annales. Mais les pensionnaires sont absentes. Il parle des sœurs et de leurs auxiliaires. On y apprend la formation de ces congrégations, leurs difficultés financières, administratives, etc… Mais vous, vous n’y êtes pas. Ah si, vous apparaissez à la fin, trois témoignages, mais deux sur les années 1970, et le troisième une pensionnaire devenue monitrice au BP pendant 18 ans.
Est-ce que les historien(ne)s se cacheraient derrière les archives pour ne pas être impliqué(e)s par la matière qu’ils (ou elles) travaillent ? Le fait est que ce deuxième ouvrage laisse de glace, il n’a pas d’âme.
Celles qui se sont confiées à votre livre nous offrent leur souffrance, leur être si mal traité. J’ose les féliciter de leur courage. Je les complimente d’avoir réussi à suffisamment dépasser ces années pour construire une vie honorable, tout en gardant la mémoire de ces années passées. Je les remercie de leurs témoignages si précieux.
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
marie


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2011
Messages: 2 177
Localisation: nantes

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 19:09    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

ne laissons les historiens raconter notre histoire ,le scandale des bp remonte pratiquement a sa creation , derriere les chiffres et les dates et les statistiques ,il y a des vies les notres ! personne n en parlera mieux que nous ,la majorite des gens de tous ages a du mal a croire notre vecu ,meme dans nos propres familles ,il est vrai que nous nous sommes tues tant d annees !!! les survivants des tranchees et des camps ont fait de meme , la peur de ne pas etre cru et en plus on etait mineure et on a toujours le sentiment que personne ne comprend ce qui s est passe sauf nous ,apres la diffusion du film sur le bagne de belle ile ,mon mari me dit ( c etait pas comme ça le bp )mais non andouille j etais dans un 4 ETOILES !!!!et les filles qui sautaient par les fenetres s y plaisaient beaucoup !!!!et encore merci a soeur angelina de m avoir fait manger ce que j avais vomi
-----------------------------------
bp angers centre d observation les tilleuls 1965 bp orleans 1965 1967 les dames blanches nantes 1967 apres je me suis sauvee!!!!!
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 19:45    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

N'y a-t-il pas d'historiens qui s'intéressent aux personnes, aux sentiments, ou pensent-ils que ce n'est plus écrire l'histoire ?
C'est vrai que dans les livres d'historiens, on lit plutôt ce que font les "grands" de ce monde. La vie quotidienne du petit peuple doit moins intéresser.
Toutefois, on peut lire beaucoup de descriptions des mauvais traitements infligés aux garçons dans les "bagnes d'enfants".
On ne lit que très peu de choses sur les filles, comme si elles n'avaient jamais été enfermées.
Le sexisme s'est glissé là également !!!
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 341
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 20:34    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Marie, moi c'était la "kapo" de service qui m'a fait mangé ce que j'avais vomi dans mon assiette. Bienvenue au club !
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 775
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 21:02    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Douzig toi tu etais Kapo et bien moi sur le rapport qui m'a été remis la semaine dernière il est dit que dès mon arrivée je suis devenue la "caïd" soumettant à ma loi des filles plus agées reconnues dans le groupe avant mon arrivée (j'avais tout juste 10 ans )tu parles d'un truc elles m’appelaient "commandant" ou bien paon "crotteux .m'en foutait "
ben tu vois plus tard au boulot, j'ai fini a la securite avec un grade équivalent à celui de commandant de police :bien fait pour elles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
en fait c'est peut être çà qui m'a donné la niaque.
mais tu sais lorsque j'ai frappé et devoilé la bonne soeur a pau elles m'ont fait voir un toubib après 3 semaines de cachot et il a fait un rapport terrible si tu veux je peux te l'envoyer un jour : 
il preconnise l'internement en hopital psychiatrique . heureusement que j'avais un juge intelligent qui m'a dit a 16 ans : marie toi je te fais confiance tu seras majeure. ce que j'ai fait.
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 341
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 21:07    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Mejo, je n'étais pas kapo mais c'est ainsi que nous appelions notre soi-disant éduc, une ancienne à qui je garde un chien de ma chienne.
J'ai appris il y a peu qu'elle était "l'amie" de notre chère "révérende mère"

Je n'ai pas prié pour le salut de mon âme comme me l'avait conseillé la psy mais j'ai bien failli y laisser la boule !!

-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 775
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013 - 21:17    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi perso je n'ai jamais vu "d'amie" parce qu'à 14 ans quand j'ai été virée, je n'avais jamais vu "le loup" et ne connaissais rien .
par contre lorsque j'étais a denfert rochereau,  j'avais été envoyée à montrouge (une annexe) par le juge et une nuit, il y a une infirmière de garde qui est venue me tripoter elle a reçu ce que je te disais tout a l'heure et le lendemain je me suis enfuie et suis retournée comme une "conne" à denfert. ben voui, je ne savais pas ou aller
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Sam 5 Oct 2013 - 17:15    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je viens de regarder à nouveau le film « Les diablesses ». La première fois, j’ai été intéressé mais il faisait suite à « The Magdalene Sisters » et était en quelque sorte sa version française.

Mais après avoir lu vos témoignages, avoir conversé avec vous sur le forum, de nombreux détails ont pris chaire, sont devenus palpables, matériels, et tout est différent.
Je ne ferai pas de comparaison avec les lieux que j’ai connus, durs bien sûr, mais moins cruels. Je ne prends aucun film pour parole d’évangile, Tous sont par nature infidèles, ils illustrent des témoignages, ils ont un peu de parti pris, ils veulent démontrer. Mais celui-ci montre votre sang, votre « âme » (substantif qui n’est devenu bien étranger).

Les gens qui se présentent bienfaiteurs sont souvent les plus ignobles : leur bonté affichée leur donne le droit à l’ignominie. La religion, que j’ai abandonnée voici un demi-siècle, est détournée de l’objectif affiché. Elle sert parfaitement ceux qui l’animent. J’ai pu en apprécier certains aspects face à l’absence de douceur de ces chères sœurs, à cinq ans puis à 14 ans, et ensuite chez les « Missionnaires du Sacré-Cœur » dans leur petit-séminaire d’Issoudun. Dans cette maison, les messes matinales, très matinales, étaient journalières et accompagnées de cantiques et de communion. La journée se poursuivait avec les vêpres, le salut, les lectures édifiantes lors des repas, et j’en passe. Mais il y avait aussi des à-côtés très peu reluisants. La différence avec vous, c’est que cela ne touchait qu’un très faible nombre d’entre nous, fragiles ou consentants, et que nous avions la facilité de ne pas poursuivre ce séjour car nous restions libres.

Dans les Maisons de la République, il y avait la violence. Dans certains, elle était quotidienne, permanente. Mais il n’était pas possible de nous atteindre avec autant de férocité dans notre intimité. J’ai connu la fouille à corps, complète, avilissante, le corps entièrement mis à nu. Mais ce fut exceptionnel. Alors que pour vous, la cruauté de ces saintes femmes était permanente. Les mots me manquent pour exprimer mon effroi. Je n’ai pas vécu cela, et cela m’effraie de me rendre compte que cette réalité fut.
Un dernier mot : après mon service militaire, nous nous sommes installés à Orléans, en 1962. À présent, il me revient à l’esprit ces groupes de jeunes filles en uniforme qui passaient rue Royale sous les arcades, et qui étaient également présentes aux fêtes Jeanne d’Arc. Je crois voir des uniformes bleus avec un liseré rouge, ou est-ce une réminiscence de lecture ? Je les prenais pour de petites privilégiées qui suivaient des études coûteuses payées par leurs familles fortunées. Je n’imaginais pas qu’elles puissent être comme je l’avais été, en rangs, en uniforme, accompagnés, gardés, emprisonnés.

Je lis, je visionne, j'apprends... et ce n'est pas gai !


-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
marie


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2011
Messages: 2 177
Localisation: nantes

MessagePosté le: Sam 5 Oct 2013 - 21:00    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

bernard , en 64 j etais une de ces jeunes filles qui passaient sous les arcades et les regards réprobateurs des gens bien pensants ,la lie de la soçiete !!! 50 ans apres je me souviens de la honte que j eprouvais , depuis personne ne m a fait raser  les murs   !!!       ni baisser la tete !!!      ni dieu ni diable!!!
-----------------------------------
bp angers centre d observation les tilleuls 1965 bp orleans 1965 1967 les dames blanches nantes 1967 apres je me suis sauvee!!!!!
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 341
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Sam 5 Oct 2013 - 21:32    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

J'étais aussi en 1960 une de ces pensionnaires  sous les arcades  de la rue Royale !
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:11    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3225, 226, 227284, 285, 286  >
Page 226 sur 286

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com