LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.                                                          Index du Forum

LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.
Ce forum est réservé aux anciennes pensionnaires des "Bon Pasteur", et à leur sympatisants.

       FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"
Aller à la page: <  1, 2, 3220, 221, 222284, 285, 286  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dousig
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 344
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 19:27    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Tu as failli renverser mon rosé !
-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 19:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Simy


Hors ligne

Inscrit le: 03 Oct 2011
Messages: 5 354
Localisation: Loiret
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 19:30    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

ça , c'est .. ballot  .. j'avais a la main mon verre de crémant ! même pas renversé !
-----------------------------------
BP Orléans 30 Fg Bourgogne équipes des Fougères et des Chamois - 61/64
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 19:47    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Alors à la votre les deux soeurs ! Et merci.
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 20:45    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

C'est vrai Bernard, que j'ai rarement vu un homme aussi fragilisé par sa jeunesse, mais cela se comprends quand on te lit. Malheureusement on ne peut rien faire pour adoucir tes souvenirs, si ce n'est, de faire montre de gentillesse vis à vis de toi.

Des fois j'ai l'impression, que tu te mets en retrait parce que nous n'avons pas vécu tout à fait la même chose. Il ne faut pas. Tu as tout à fait ta place parmi nous. Que tu sois un homme n'a aucune importance, la douleur d'un enfant, n'a plus de sexe au bout d'un moment.

Il n'y a rien de plus triste qu'un enfant malheureux. D'ailleurs, devenus grands de quoi se rappelle t on le plus ? des gros chagrins. Ils ne s'effacent jamais. Mais la vie nous pousse, il faut bien avancer. Quelque part, nous avons tous eu une incapacité à être heureux après ces épisodes traumatisants. Peut-être que les femmes sont plus résistantes plus que les hommes, ou plus inconscientes, il faut qu'elles se rebiffent.

Quand j'étais jeune, je disais toujours que je n'étais pas douée pour le bonheur, mais je ne le recherchais pas, donc..............évident. Ce qu'il me reste de vie, personne ne me le détruira. J'ai décidé de profiter de mon temps, gaiement si possible, pour barrer la route  à la malchance.

Et je peux te dire , que je suis très contente que tu dialogues avec nous. Tu es le seul courageux qui est venu, et resté,  sur ce forum.

-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013 - 22:16    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Lors de la diffusion en public du documentaire « Les enfants perdus », tous les témoins étaient présents, sauf Marie-Christine. La réalisatrice leur a demandé de venir près d’elle lors de ses explications sur cette réalisation. Puis il y a eu un cocktail.
Contrairement à ce que ton message semble exprimer, les cinq hommes présents, les cinq anciens jeunes délinquants donc, ont tous laissé percer leur émotion, chacun à sa façon, montrant ainsi qu’ils n’étaient pas tout-à-fait remis de leurs plus ou moins anciennes épreuves. Ils ne sont pas si solides que cela, et la « fragilité » que tu décèles en moi est, semble-t-il, très courante chez le « sexe fort ».
Regarde à nouveau ce documentaire. Tu verras de la fanfaronnade. Ils racontent tous leurs exploits, presque avec fierté. Ils sont solides comme des rocs. Mais au détour d’une image on voit transpirer un désarroi. Cela leur échappé à tous.
J'ai eu au téléphone d’anciens colons de l’IPES de Saint-Maurice. La plupart ont eu des sanglots en parlant de cette époque. Sauf un ! Celui-là s’est fâché parce que je n’avais le respect de donner le nom du Directeur avec son titre de « Monsieur ». Il se disait avoir été « fayot » parce qu’il faisait le jardin des éducateurs. Et il a rompu avec colère. C’est peut-être lui le plus blessé.
Je crois que ce qui fait notre différence, c’est que vous, les anciennes des « Bon Pasteur », vous avez accepté de vous retrouver. Et que vous, les femmes, le « sexe faible », vous avez porté la vie. Vous vous entre-aidez, et nous ne savons pas le faire. Vous avez appris l’amitié. Nous n’avons appris qu’à nous battre, ou à être battu.
Et je dois dire que pendant le cocktail plusieurs femmes se sont adressées à moi. Elles étaient heureuses pour que je m’en sois sorti si bien. Un des participants, un des plus jeunes, fanfaron pendant le tournage, m’a dit avoir été très ému par mon très bref témoignage. Selon lui, j’avais exprimé sa propre pensée bien mieux que lui ne l’avais su faire.
Nous, les hommes, nous sommes bien moins doués que vous, les femmes. Nous n’avons pas le droit de pleurer. Nous n’avons pas le droit à la faiblesse passagère qui permet de repartir du bon pied. Et nous vivons moins longtemps. N’est-ce pas un signe ?
Toutefois, sois sans crainte pour moi. La vie m’a appris à me battre, et c’est ce que je continue à faire. J’ai ma merveilleuse épouse qui empli ma vie. Et cette enfance est, grâce à vous, sur le bon chemin, galopant loin, vers le passé.
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 778
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 14:23    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

tu sais Bernard, il n'y a pas que le sexe "dit fort" qui a appris à se battre.
Quand on est une femme , chef de famille (2 enfants)  il faut se battre 2 fois plus qu'un homme et surtout mettre une carapace tellement épaisse pour que personne ne puisse la briser.
dedans on est cassée mais il faut que personne ne s'en rende compte car contrairement aux hommes (on dit que les loups ne se mangent pas entre eux), il faut faire nos preuves 2 fois plus pour avoir le droit d'exister.
j'en sais quelque chose étant la première femme agent de maitrise au metro de paris (dans la sécurité) et je me souviens de l'enquêteur de la gendarmerie quand j'ai été convoquée pour l'obtention de mon port d'arme !   quoi une femme !!!!!!!!!!!!!
aujourd'hui, tant de femmes dans ce genre de metier mais pour nous qui avons ouvert la voie, au fond je me dis que si je n'avais pas eu cette jeunesse, je n'aurais peut être pas été capable d'avoir tant de hargne.
maintenant cool dehors mais dedans çà bouillonne toujours. et je pense que c'est çà qui me tient
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 15:40    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Mejo, je n’ai jamais pensé que ces classements en « sexe fort » et « sexe faible » aient la moindre réalité biologique. Cela n’a existé que culturellement, et sur ce plan, c’est presqu’universel. Quand on regarde ce qui se passe dans le monde, on ne peut être qu’effrayé par la lâcheté de certains hommes qui abusent de leur pouvoir très souvent donné par la religion. Point n’est besoin de se tourner uniquement vers l’Islam, les autres religions, tout au moins à ma connaissance les monothéistes, ont toutes la même position sur ce problème. Leurs « Saintes écritures » le disent à longueur de versets.
Par contre, il y a des « personnalités fortes » et des « personnalités faibles ». Et il n’est pas exclu de passer de l’une à l’autre au cours de la vie.
Ce qui nous rend semblables, vous toutes et moi, et mes anciens condisciples qui restent stupidement muets, ce sont les épreuves de notre jeunesse. Nous en sommes sortis soit dominés, soit dominant. Dans ce dernier cas nous étions souvent portés par la révolte qui avait survécu à cela.
Ta vie professionnelle est en vérité assez proche de la mienne. Tu as su te battre contre les préjugés aussi bien que moi. Et tu as contredit ce concept de « sexe faible ». C’était pour toi un handicap supplémentaire par rapport à moi : je n’avais à vaincre que la faiblesse de ma formation culturelle et professionnelle.
Il ne faut pas se méprendre, j’en serais vexé. Je suis un féministe depuis bien longtemps, depuis que j’ai acquis une conscience sociale. Je suis révolté par le mal fait à la femme et à l’enfant, car les deux sont indissociables. Tant d’hommes (du « sexe fort » donc) abandonnent la compagne dès que des difficultés sont à affronter, que ce soient les enfants, la maladie de la conjointe, la maladie des enfants. Par contre ils restent lorsqu’il s’agit de leur propre maladie, et là, le « sexe faible » les assiste, même lorsque l’amour ou même l’amitié ont disparus.
Je confirme à nouveau avoir beaucoup d'amitié, et surtout d'admiration pour vous toutes.
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
mejo


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 1 778
Localisation: le pouliguen
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 16:10    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

bernard, ta formation culturelle n'était sans doute pas inférieure à la mienne : j'ai quitté l'école quand j'ai été virée du BP de pau à 14 ans .
pour ce qui est de professionnel, je suis autodidacte. j'ai toujours caché que je n'avais qu'un maigre bagage scolaire et me suis formée seule avec des bouquins.
J'ai aussi fait plusieurs concours internes à mon entreprise (dont 3 en même temps et reçue aux 3)
mais je me disais : ma fille si tu réussis, çà fera toujours 200 francs de plus à la fin du mois et avec la niaque, çà a marché.
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 16:25    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Mejo, nous somme à peu près à égalité. J’ai quitté l’école à 14 ans et 1 jour, sans certificat d’étude, pour aller travailler à l’usine. Ça ne m’a pas réussi car au bout d’un mois et demi j’étais malade et j’ai été hospitalisé 8 mois dans un préventorium tenu par les « bonnes » sœurs.
C'est à l’IPES que j’ai pu passer un BEPC, à 18 ans. Je me suis senti trop vieux pour tenter le bac, alors je suis devenu élève-géomètre jusqu’à l’armée. 27 mois de griffe, dont la Guerre d’Algérie. J’ai été enfin libéré à plus de 22 ans, avec le grade de maréchal-des-logis (sous-officier).
Puis j’ai joué des coudes pendant quelques années jusqu’à obtenir le titre d’ingénieur maison. J’étudiais les maths seul à la maison.
J'ai repris un boulot plus simple à 33 ans pour voir un peu plus ma famille. Le groupe m’a vite repéré, et j’ai recommencé à grimper, jusqu’à cadre supérieur, chef d’une agence de travaux publics en région parisienne.
Je me suis arrangé pour me faire licencier à 54 ans parce que je ne tenais plus dans ce poste de malfrat bien payé. Cette profession est organisée comme une véritable maffia.
Alors, nos trajets sont-ils très différents  ?
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 17:08    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Quoiqu'il en soit, de nos vies  et de nos parcours, respect à toi Mejo. Pour une femme, arriver à se surpasser pour accéder à un poste  pareil.............chapeau!!

Et à toi aussi Bernard pour avoir essuyé tant de désillusions pour sortir et arriver à une carrière, mais ou quand même;  ta vie de famille a pris le pas sur "ton" travail.

Perso, je suis une laborieuse. J'ai eu des responsabilités, mais n'ai jamais exercé dans un travail qui me plaisait ( hormis celui des fleurs)  Tout ce que je sais, c'est que j'ai eu mon certificat d'études à 13 ans et demies, que j'ai repris des cours de sténo, dactylo, et de comptabilité chez les soeurs, et que cela m'a permis de travailler correctement par la suite..

-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 17:15    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Danielle,
Il ne faut pas se sous-estimer, les autres s’en chargent. À te lire, on voit ta richesse, et n’est-elle pas ce qui est le plus précieux chez les humains ?
D'autres ont réussi une magnifique vie professionnels mais sont secs dans leur cœur. Qui est le plus à plaindre ?
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 17:40    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Bon, c'est sûr Bernard que je n'aurai jamais les connaissances que j'aurai voulu, mais la vie m'a enseigné d'autres richesses, alors ça me va ainsi. J'ai encore le temps de m'instruire à mon rythme.

Je peux mourir demain, je sais que j'aime les gens et "des" gens m'aiment, cela me suffit. Ce qui me me chagrine le plus, ce sont les amitiés temporaires. Elles assèchent ma soif de droiture, et cela m'est plus important que de manger ou de boire.

Et je t'assure que je le ressens quand l'amitié s'érode par habitude. Et je n'aime pas du tout. Le genre humain est désinvolte, dispersé.....ainsi va la vie Nous ne referons pas le monde.

-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
Dousig
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 07 Sep 2009
Messages: 8 344
Localisation: Berry
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 18:35    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Dans le même ordre d'idées je n'ai aucun diplôme sauf des CAP, les autres échoué parfois avec 60 points d'avance et bien au culot j'ai postulé pour un poste dans l'enseignement et ... ça a marché et je ne me suis jamais laissé marcher sur les pieds.
Enceinte d'un élève j'ai gardé mon poste (à l'époque 1969, malgré mai 68 c'était la porte) donc mariage et divorce.
Dans mon lycée j'ai été la première aussi à oser porter un pantalon ce qui était interdit.
Réflexion de ma hiérarchie :"c'est une artiste" !
Non mais ! Je me suis souvent fait avoir, je continue d'ailleurs mais maintenant j'en suis consciente. Tant pis !

-----------------------------------
Institution Anjorrant Bon Pasteur Orléans ( Bleuettes) : 1959/1960

Avoir de l'espoir dans le désespoir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Bernard-1940


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 1 271
Localisation: Essonne
Masculin

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 22:01    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Vous avez peut-être été mises au ban de la société, mais vous en êtes les meilleures. Que des handicapes au départ, que des grands coeurs à l'arrivée. Ceux qui avaient tout dans leur berceau, qu'en ont-il fait ? Y a-t-il mérite à hériter, n'est-ce pas plus important de faire fructifier le peu que l'on a et d'être ainsi plus riche que ceux-là ?
-----------------------------------
Enfants punis pour petits délits, adultes absous pour gros délits
Revenir en haut
marie


Hors ligne

Inscrit le: 27 Mai 2011
Messages: 2 179
Localisation: nantes

MessagePosté le: Mer 4 Sep 2013 - 18:41    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi aussi j ai ete mise au rebut ,bonne a rien ,voleuse oui quand on a rien a manger on vole !!! coureuse de garçons !!j ai eu la faiblesse de prendre sous mon aile un petit algerien de 14 ans qui etait en proie aux insultes racistes  j avais 14 ans et nos rapports etaient platoniques meme pas de flirt mais nous etions en 1962 pendat la guerre d algerie et j etais devenue une fille a arabes ce fut marque sur mon dossier et ma mere prostituee occasionnelle selon le dossier a joue les vierges effarouchees !!!et mon pere aux moeurs plus que douteuses n a rien fait pour me defendre
-----------------------------------
bp angers centre d observation les tilleuls 1965 bp orleans 1965 1967 les dames blanches nantes 1967 apres je me suis sauvee!!!!!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:23    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3220, 221, 222284, 285, 286  >
Page 221 sur 286

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com