LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.                                                          Index du Forum

LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE.
Ce forum est réservé aux anciennes pensionnaires des "Bon Pasteur", et à leur sympatisants.

       FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"
Aller à la page: <  1, 2, 3122, 123, 124284, 285, 286  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 09:59    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

il y a une chansont que les soeur ne voulaient pas,que l'on écoute,c'était jésus christ est hippy,y a t-il quelqu'un qui s'en souvienne,moi j'avais le disque,on l'écoutait en douce en surveillant si il n'y avait pas une agache qui arrivait ,moi je les surnomais comme ça les BS,il y a aussi qu'une fois je n'ai pas retrouvé mes disques,je les mettais sur ma table de nuit,il y a une fille qui m'a dit c'est la soeur qui les a pris,qu'elle me les rendrait à ma sortie,mais je n'ai jamais récupéré mes diques,alors j'ai eu un doute,et je  sais toujours pas qui me les a pris??????
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 09:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 11:33    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

je ne suis plus étonnée qu'elle n'aimaient pas cette chanson,je viens de l'écouter,je ne me souvenais plus très bien,mais là j'ai bien écouté,c'est magnifique Okay
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 16:56    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Oui, Nadine, elles arrivent les gamines d'Arras, et en prime nous avons toutes les autres................et elles sont sympas, tu ne trouve pas?

J'aime bien ce forum,on peut y discuter de tout, c'est cela qui est bien.

Et à n'importe quelle heure et pour moi, qui traîne le soir..................c'est impec!

Je vais aller voir sur Google pour ta chanson, ça va peut-être me rappeler quelques chose!

Les filles vous êtes super!!!!!!!!

Hé, Nadine, te biles pas pour les fautes, c'est parce que tu veux aller trop vite et tu as tellement de choses à raconter que ça patine. Tiens, en parlant de patiner, de mon temps, (comme disaient les vieux) il n'y avait pas de patins à roulettes, ni de balançoire, que ce foutu terrain de basket;
-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 17:32    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

pourtant elle y étaient les balançoiresen 67 si tu es parties en 68 tu as du les voir,moi j'en ai fais du patin à roulettes,et il y avait aussi le courrier qui était lu avant d'être distribué et vice versa,pour le courrier à expedier,tu ne pouvais pas écrire ce que tu voulais,il fallait faire attention à ce que tu écrivais,mais j  a'vais réussie à faire passer quelques lettres en expliquant un peu ce qu'il se passait à l'intérieur et comment nous vivions,je ne détaillais pas.i_l a eu aussi une fille qui était enceinte,je ne sais plus son nom,mais au moment d'accoucher elle a été emmenée je ne sais pasoù,mais son retour était sans le BB,on lui a fait croire que le BB était mort à la naissance,je pense qu'il a été adopté dans une famille???(je ne comprends pas pk elles faisaient ça )

dans l'atelier de confection c'était deux soeurs,(pas des religieuses) qui étaient là on les surnomait popo et yoyoça va elle nous mettaient la radio.

Danielle tu as du connaitre la personne qui jouait de l'harmonium,quand on répètait les chants pour la messe,dans la salle de télé,elle s'appele chantal,je l'ai dans mes contacts,messenger.et monsieur Planchon ça te dit l'homme d'entretien.tu as des noms de Monos,j'en ai plusieurs les prénoms plus exactement.
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 18:20    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

M'en rappelle pas des balançoires, mais si tu dis qu'elle y étaient, je te crois sur parole!!

Moi, la radio, je m'en souviens surtout le samedi, après-midi, quand on sortait tout le mobilier, pour laver la salle à grande eau et que nous avions le "droit" d'écouter salut les copains.

Et le rangement des casiers, dans la salle. Combien de fois, ça a valsé dehors, parce que ce n'était pas bien rangé!

Dans le dortoir, ça faisait comme un croisillon, avec dans chaque case, un lit ,un chevet, et une petite armoire. Moi, j'étais près de la fenêtre, enfin la baie vitrée. Qu'est ce que j'ai pu pleurer au clair de lune! en pensant à mes parents , à ma petite soeur, et mon petit frère!

Tu vois, Nadine, la seule chose que je regrette d'avoir fait, c'est ,un soir d'avoir envoyé balader avec méchancheté, Soeur Thérèse. Comme je pleurai, elle a voulu me consoler et je l'ai rembarrée en lui disant qu'elle n'était pas ma mère.

C'était injuste, ça à dû la blesser, car elle faisait tout son possible pour nous rendre la vie un peu moins moche.

De ça, encore aujourd'hui, je n'en suis pas très fière, c'était gratuit et bête.

Mais je te jure, que je n'avais pas de disque.Ni de choses personnelles.

Si, le seul truc que j'ai eu, c'est une médaille de Jean XXIII, en argent ( d'ailleurs on la voit la même sur ma copine Ragazzo.) J'ai du la perdre des années après, je sais que je l'ai conservée longtemps.......

Et......................va savoir, ce qui j'avais encore fait, mais je devais y aller en Italie,voir le Pape, mais j'ai été punie, de voyage..........................mais j'ai quand même reçu la médaille.

Dans l'atelier de confection, je l'ai déjà dit, moi, je faisais des tabliers "félicie" et des robes de chambre en matelassé. Ces machines  à coudre, elles en faisaient un boucan. Et on avait de la poussière de tissu, plein les trous de nez.

Ah, si, il y avait une chose qui m'épatait! La découpe des matelas de tissu. Tu te souviens de ce genre de robot à lame verticale qui découpait tout un matelas de couches de tissu?

Qu'est- ce que j'aurai aimé faire ça! Les deux soeurs de l'atelier...........zappé!

C'est marrant la mémoire, elle fait bien ce qu'elle veut!
-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 20:47    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je viens de regarder une photo de la cour du BP d'Arras, Nadine, et je crois bien qu'on aperçoit les deux poteaux de balançoire. C'est-y que t'aurais raison? J'aurai la cervelle ramollie?

Il faut dire que j'étais plutôt calmos dans mon coin, donc je devais ressasser sec, alors il y a des choses que je n'ai pas voulu retenir.

ça tombe, avec le pot que j'avais, j'étais aussi punie de balançoire? va savoir!.............


.....

Je me suis fait la réflexion, l'autre jour , lorsque nous sommes partis dans le Lot, pour quelques jours, que je n'aimais pas m'en aller.Et avec les beaux jours qui arrivent, il est vrai que ce sont toujours les autres qui viennent à la maison et que nous ne sortons que pour des occasions particulières. Mariage, anniversaires etc....................

D'ailleurs, je ne sais pas partir, sans emmener un tas de trucs, que je n'utilise finalement pas. Un peu comme si je n'allais pas revenir, au cas où....

L'un des mauvais côtés du B.P, c'était les vacances.
Nom d'un chien! que ça faisait mal de voir les copines ( celles qui avaient de la famille) préparer leur valise et partir.

J'en ai un souvenir précis, comme ciselé dans du verre.Et les plus bêtes: Qu'est ce que je peux emmener? est-ce qu'il va faire beau? je prends ce pull ou l'autre?
Et moi, je me disais...et mon pied au c...................tu le prends quand?

C'était insupportable! un sentiment d'abandon total !

Mais il y avait une embellie. Un genre d'autre endroit B.P, une colo en quelque sorte, ou nous partions, nous les oubliées.

Et là, nous pouvions sortir dans le jardin ou le parc, nous avions le droit.......DE PARLER , en mangeant, au dortoir, presque bien quoi!

Et c'est vrai que là, les soeurs qui nous entourainet, étaient chouettes, en plus ça devait leur faire des vacances à elles aussi. Nous devions être plus " abordables"

Mais, l'abandon, ça reste l'abandon, vacances ou pas
-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 21:24    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

moi aussi j'ai vu des filles faire leur valises,et on restait là à penser,je me mettais à une table,et j'avais le transistor et j'écoutais la musique,il y avait aussi une émission sur la BBC ,ça s'appelait les disques demandé,on envoyait une carte postale,avec la complicité de Melle Andréa,j'ai regardé la photo d'une répètion ds la cour derriere on voit les salles,mais sur le coté l'escalier n'est pas encore monté il a été fait aprés,il y a eu des transformations.
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
jo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Mai 2011 - 23:43    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

j'ai du mal a vous suivre
je ne me souviens pas d'avoir pu manipuler un transistor.
les époques ont du changé (tant mieux pour les pensionnaires)
je n'ai pas connu non plus de salles de tv

pendant les vacances des pensionnaires "payantes" nous avions le même régime :
              silence et obéissance, prières et messes aux aurores !

une fois elles nous ont emmenées en Belgique, a la mer, pour un concours de dessins sur sable !
et de recettes du bonheur vues par des profanes comme nous "brebis égarées"
Elles s'étaient vêtues de noir et blanc (tenues réglementaires pour leurs vœux de silence)
Mère Marie- des -Anges, la supérieure, avait ce rictus prononcé d'une acariâtre en peine de mal-être !

je leur ai suscité bien des peines ! (vu que je pesais 85kg et que ma poitrine dépassait la taille des maillots prévus pour ce genre de "récréation")
je me souviens avoir regardé vers l'horizon, un infini que je ne pouvais atteindre,un rêve d'évasion.............

j'ai tenu bon, on me faisait confiance, je suis rentré dans le groupe et nous sommes toutes retournées en rang serré au bp !
après un-------- "avant d'aller dormir sous les étoiles ..............." ------en silence nous avons regagné le dortoir, le cœur un peu plus lourd de rêves, mais, légères d'un semblant de liberté !

 non ! je n'ai pas connu la liberté d'écouter une musique pendant les corvées, mais mes nuits ont étés des symphonies d'une si triste beauté que nul compositeur ne saurait les poser sur un solfège imaginatif............

aujourd'hui encore je pousse les portes fermées et je marche sans but.......... recherche sans fin, insatisfaction, je ne sais pas ....... j'ai besoin de quelque chose que je n'ai jamais trouvé ! sans doute que seule ma mort deviendra ma réponse........mais en attendant, il me faut lutter afin de payer un tribut de mes fautes passées, si fautes sont, celles que d'autres m'ont octroyées ...............

a toutes celles qui comme moi, ont souffert du bp, une pensée profonde,que  je leur dédie afin que dans nos cœurs d'enfants, nous n'ayons pas pleuré en vain.
 merci
jo n° P 47                       

                           
Revenir en haut
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 07:09    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

bonjour,je vois que tu étais au BP en 63 64,je suis arrivée trois ans   aprés à arras en 67,je ne connaissais pas le BP avant,mais à ton époque,dur!
nous c'était la discipline,certe,du leste je ne peu pas dire que c'était ça,les corvées,à tour de rôle,le cachot,je n'y suis jamais allée,mais le témoignage des autres filles,qui en ont parlé.
La messe,le dimanche,celles qui voulaient y participer en semaine,c'était à 6h30.
les vacances,je suis allée à rochefort en belgique.
l'année d'aprés en alsace à luhtzelouse,en 69.c'est à ce moment là que l'on profitait de notre semie liberté,si je puis dire surtout pour le courrier,il n'était pas lu.je n'arrive pas à exprimer ce que je resentais.
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970


Dernière édition par NADINE le Ven 31 Aoû 2012 - 00:56; édité 1 fois
Revenir en haut
cyrielle


Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2009
Messages: 804
Localisation: paris 15
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 11:31    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Je le répète encore , les bonnes soeurs avaient dû mettre de l' eau dans leur vin, ou bien se faire remonter les bretelles, je pense que c' était de nouvelles religieuses/, car celles qui nous gardaient étaient à la limite de la maltraitance

C'est tant mieux pour celles qui ont connues des religieuses plus calme, Il fallait bien que cela cesse cette éducation d' un autre temps, heureusement que les années 68/70ont permis à ceux et celles qui se sont battues pour la liberté ont fait bouger les choses

Mais votre parcours est intéressant , il permet de comparer.
-----------------------------------
BP Orléans anjorrant 59/61, BP Sens fin 61/62
Revenir en haut
alouette35


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2009
Messages: 739
Localisation: Bretagne
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 11:53    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Au Mans c'était toujours limite !!! mais après quand les "brebis galeuses" étaient expirtées des classes, là je ne sais pas sauf qu'il y avait une préposée aux baffes et coups ... enfin c'était la déduction qu'on en faisait
-----------------------------------
Eveline
- Denfert-Rochereau - St Brice Chartres 2/63-6/63
- Angers Centre d' Obs. "Les Tilleuls" 6/63-10/63
- Le Mans10/63-12/66
Revenir en haut
MSN
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 11:54    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

oui ce n'était plus si sévère,à part les punitions,pour les fugues,là c'était le cachot.
on avait la piscine tous les vendredis soir de 18h à 20h.
il y avait des balançoires dans la cour,et on pouvait faire du patin à roulettesje parle des années à partir de 67,avant je ne connais pas
on avait des jeux de société,la difference c'était des monos que l'on avait, pour nous surveiller.

je n'ai pas connu,ce genre d'éducation,auBP d'arras IL Y A UNE CHOSEoù il fallait faire attention c'est notre langage,un gros mot comme on dit,on nous enlevait 1 franc sur notre pécule,imaginons plusieurs mots,là on faisait attention!

il y a une chose que je retiens,c'est quand la soeur faisait le tour dans les dortoirs quand nous étions aux ateliers,nos armoires étaient fouillées,si ce n'était pas bien rangé tout était à terre,on faisait pour que ce soit bien rangé et les lits bien fait sinon pareil.et dans les salles les casiers,il fallait que tout soit en ordre on ne savait jamais quand l'inspection allait se faire,donc on rangeait bien nos affaires.
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
jo
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 16:51    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Nous n'avions rien de personnel dans nos affaires, sur la table de nuit  rien" le tiroir  : pas grand chose........

le lit bien tiré, je me souviens que le soir en cachette certaines comme moi, rinçaient la culotte de la journée et on faisait sécher en dessous le matelas pendant la nuit de sommeil
le plus désagréable était de présenter la-dite culotte avant qu'elle parte au lavage collectif !!!!

nos vêtements étaient ceux du bp rien de perso !

a cheche : pareil ! rien de perso

a denfert rochereau : les sandalettes d'avant guerre

maquillage et crêpage : interdit !

et c'était pire pour celles des années d'avant !

a comparer Fresnes-mineurs on étaient + libres.

 pendant des mois je n'ai pas eu de nouvelles de ma mère, pas de courrier, pas de visites, mon jeune copain m'a littéralement oubliée et moi aussi d'ailleurs ! il a ressurgi dans ma mémoire lorsque j'ai eu ma dose de mal-de-vivre. je l'y ai laissé, car il reste une belle histoire de jeunesse..........
si on savait tout ...............on laisserait les bêtises de coté

j'ai fais pleurer ma mère, elle s'est si souvent inquiétée pour moi....
ma punition a été grande, mais je n'ai pas soldé les larmes qu'elle a versé.

Je n'ai pas trouvé le temps de lui dire : je t'aime Maman
j'avais perdu toute trace de sentiments, tant j'étais ancrée dans ma rébellion envers la société
Dimanche, fêtes des Mères, j'enverrai un baiser vers le vent pour que le souvenir continue

                                                   
Revenir en haut
NADINE


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mai 2011
Messages: 5 112
Localisation: emerchicourt
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 17:12    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

tout avait changé dans les années où j'y étais,j'avais mon armoire,avec mes êffets personnels ,savon dentifrice,je cherche dans ma mémoire,j'avais laissé de côté le BP ,le temps de ressasser mes souvenirs.
-----------------------------------
BP (ARRAS) 1967-1970
Revenir en haut
Danielle


Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 12 560
Localisation: NIEVRE
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Mai 2011 - 18:16    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes" Répondre en citant

Bonjour, vous toutes,
Cela m'a coûté de ne pas vous parler,aujourd'hui, mais j'ai eu une journée très chargée.
C'est quand même drôle, qu'à un an près, mes souvenirs soient plus proches de ceux de JO, que ceux de Nadine, qui était pourtant dans la même " boite" que moi.

Mais, bon, on ne va pas faire un concours de malheurs, comme je l'ai déjà dit.
Moi, je vous aime comme vous êtes, toutes, avec votre côté de personnalité unique.

En plus, si les nouvelles ont bénéficié, de plus de liberté, tant mieux!!!!

Ce que je vois, aujourd'hui, c'est que ça nous a drôlement "dézinguées" tout de même. Moi, je persiste à raconter aussi, de temps en temps des choses plus cocasses. Dans nos misères, il y avait parfois, des situations marrantes, sinon, on se serait fichues pas la fenêtre! ( c'est un peu vrai, que j'y ai pensé, dans ces années, là, mais je ne voulais pas faire plaisir aux personnes que ça aurait arrangé)

En tout cas, nous sommes toujours debout! comme dit le proverbe, tout ce qui ne tue pas rend plus fort................y'a du vrai, mais à quel prix?)

Bon, ma petite Nadine, j'ai bien regardé la photo de la cour. C'est l'hiver, mais on aperçoit bien les poteaux de banlançoires ou de cordes à monter, enfin, il y a bien un portique)

Je vais, mettre, sans les recherches d'anciennes, cette photo justement, et la mienne. J'ai réduit le groupe, et l'on ne voit que moi. Comme cela, personne, n'aura de souci. En ce qui me concerne, je n'ai aucune honte de montrer ma "bobine de l'époque, avec cette "mââââââgnifique, jupe écossaise, et ce jôôôli, pul noir.

Allez, je vous laisse, en espérant trouver, dans d'autre sujets, celles que j'adorais lire au début de mon inscription.

Portez vous bien, la vie continue.
-----------------------------------
A ceux qui portent en eux la contrainte, la méfiance, la rancune, la vie sourit en vain

Marcel AUCLAIR
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:19    Sujet du message: FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BP : Ici, on ne parle que de nos vies de pensionnaires Si vous recherchez des anciennes, laissez votre message dans "Recherche d'anciennes"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE BON PASTEUR. NOTRE ENFANCE. Index du Forum -> Nos sujets (INDEX DU SITE) -> FORUM PRINCIPAL : NOTRE VECU AU BON PASTEUR : enfance volée ou sauvée ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3122, 123, 124284, 285, 286  >
Page 123 sur 286

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com